Les Chevaliers de Saint Jean au Croisty - circuit n°1

Walking/pedestrian at Le Croisty

12.9 km
Walking/pedestrian
Medium
imgcarousel-name-misingOTPRM
  • Documentation
    GPX / KML files allow you to export the trail of your hike to your GPS (or other navigation tool)
  • Accepted customers
    • Individuals
Points of interest
1 Départ - Site de Kergoff
Laissez derrière vous l'aire de stationnement de camping-cars et continuez tout droit.
2 Coët-Milin
Au moment de tourner à l’angle droit vers la droite, on passe devant le pignon d’une maison qui était primitivement couverte en chaume. Quand on l’a appareillée d’ardoises, on a rehaussé les murs de façades ce qui a diminué la pente du toit. La trace des anciens rampants sur le pignon est évidente. Pour ces travaux on aurait utilisé les pierres d’une ancienne chapelle locale dédiée à St-Georges.
Descendre sur la voie communale, la suivre à gauche jusqu’à la première courbe à la sortie du hameau. Emprunter le chemin d’exploitation qui descend à droite. Le suivre sur 1km300 jusqu’à la D110.
3 Goashuen
Traverser Goashuen, « le Ruisseau Blanc ». Ce toponyme rappelle le sous-sol argileux qui blanchit l’eau des sources par fortes pluies.
4 Traversée de la D132
Continuer par le chemin en face qui mène à une parcelle qu’on contourne par la droite. Deux passerelles permettent de passer un talus et un ruisseau.
5 Eglise du Croisty
L’église est ouverte tous les jours, son intérieur et ses sablières sculptées (1553) sont remarquables. Belle construction ogivale du XVIe, l’église Saint-Jean Baptiste a été fondée par le Commandeur des Chevaliers de Saint-Jean et « à luy seul appartiennent en icelle banc, enfeu et armoiries ». Le grand vitrail du choeur présente divers épisodes de la vie du Saint Patron. En 1720, on y voyait les armoiries du Commandeur de Belthomas. A remarquer la belle statue polychrome en granit fin de Saint-Jean Baptiste vêtu d’une peau de chameau (fin XVe). Pour une visite commentée, contacter Jean-Paul Eludut au 02.97.51.67.01. Un livret d'interprétation est disponible dans les trois accueils de l'office de tourisme.
Contourner l’église par le chevet. Remarquer l’if, arbre de vie (il garde ses feuilles pendant l’hiver) mais aussi arbre de mort par la toxicité de ses baies, puis l’ossuaire.
Prendre à gauche sur 40 mètres, puis, avant la pharmacie, prendre, à droite, la ruelle de Porh Bihan (« la petite cour »). Remarquer les maisons anciennes. Après la ruelle, continuer sur la gauche pour sortir du bourg par la rue des prés.
6 Orée du hameau de Cornospital
Cornospital (« Kernospital » au XVIIe « Le hameau de l’hôpital ») est donné comme ayant été le siège de la Commanderie des Chevaliers de Saint-Jean, fondée au XIIe par Conan IV, duc de Bretagne. A la fin du XVIIe, ils possédaient encore au Croisty leurs droits de seigneuries avec leurs fiefs (19 tenues dans 10 hameaux dont 8 maisons au bourg et 14 maisons et demie à Cornhospital), la dîme sur le sarrasin, un moulin (celui « du Temple ») et les juridictions de haute, moyenne et basse justices, le droit de présenter le chapelain ou curé….On montre encore, à Cornospital, la parcelle où se serait élevé l’hôpital des Chevaliers. Les archives ont conservé la mémoire écrite de nombreux démêlés juridiques entre les « quevaisiers » croistyates et leurs propriétaires.
Au bout du chemin, prendre à droite sur la route communale. Traverser la D132 et continuer vers le hameau de Kergoff (autrefois « Kerhoz » qui appartenait entièrement aux Hospitaliers) qu’il faut dépasser pour retrouver le chemin, à gauche, qui ramène au site de Kergoff.
Official website of tourism in Brittany