Vivifiante côte sauvage - A vélo du Pouliguen à Batz sur mer

Bike routes at Le Pouliguen

9.3 km
Bike routes
45min
Easy
imgcarousel-name-misingCap Atlantique ®Teddy LOCQUARD
imgcarousel-name-misingCap Atlantique ®Grégory VOIVENEL
imgcarousel-name-misingCap Atlantique ®Grégory VOIVENEL
imgcarousel-name-misingCap Atlantique ®Grégory VOIVENEL
imgcarousel-name-misingCap Atlantique ®Grégory VOIVENEL
  • Documentation
    GPX / KML files allow you to export the trail of your hike to your GPS (or other navigation tool)
  • Accepted customers
    • Individuals
Points of interest
1 Le port, un charme authentique
Le Port du Pouliguen et de La Baule, est occupé en majorité par les plaisanciers. On peut aussi y admirer quelques pittoresques bateaux de pêche qui vont et viennent au rythme des marées. De vieux gréements viennent y passer d’agréables escales et la Chaloupe Sardinière (reconstitution d’une chaloupe d’époque) y est amarrée. D'ailleurs, dès le Printemps, La chaloupe et son capitaine vous attendent pour une balade d’1h30, une occasion de découvrir le littoral sous un autre angle !
2 La promenade, un appel à la flânerie
Dans le prolongement du Quai Jules Sandeau, à l’ombre des platanes, la Promenade est un lieu de balade et de détente incontournable. On y observe les va-et-vient des bateaux dans le port, orchestrés par le chant des goëlands. Puis, à l’extrémité de la jetée, d’un coup d’œil, on contemple le spectacle grandiose de la baie du Pouliguen.
Après la plage, en fin de journée, des enfants s'amusent autour des manèges, d'autres font voguer leur bateau dans le bassin. Et pourquoi pas se laisser tenter par une gourmandise ? Glaciers et confiseurs sont là pour vous régaler !
3 La Plage du Nau
Pendant les vacances d’été, les enfants retrouvent leurs clubs de plage, se font de nouveaux copains à l’occasion d’un tournoi de volley. Les plus grands se laissent aller à la douceur de vivre entre baignade et farniente, balade sereine sur le sable fin, ou rafraîchissement à la terrasse d’un café.
4 Musée Bernard Boesh
En 2005, Bernard Boesch meurt en léguant sa villa "Les Tamarins", située Pointe de Penchâteau au Pouliguen, à la ville de La Baule-Escoublac.
Selon les volontés du donateur, le Musée Bernard Boesch doit promouvoir le monde artistique et assurer la pérennité de son oeuvre.
Le musée propose également une maison atelier indépendante accueillant les artistes en résidence.
5 L'Hôtel de ville de Brécéan
Ancienne propriété des comtes Fournier de Pellan, construite en 1874, elle est vendue en 1897 à la famille de Couessin qui lui donne le nom de Brécéan.
A partir de 1915, Brécéan abrite l’association des Orphelins des armées.
Après la seconde guerre mondiale, elle devient propriété de l’association Les enfants des cheminots. En 1984, la municipalité du Pouliguen en fait l’acquisition pour devenir le nouvel hôtel de ville.
Représentatif de l’architecture balnéaire du 19ème siècle, ce chalet est traité dans l’esprit d’un petit château de style Louis XIII, avec un corps central, flanqué de deux ailes. La toiture présente une forte pente et est ornée de très beaux d’épis de faîtage. Les façades portent des cartouches sculptés et frappés aux armes de la famille de Pellan.
6 La Chapelle de Penchâteau
La chapelle de Penchâteau, dite chapelle Sainte Anne, est en réalité dédiée à Saint Julien. Elle est inscrite à l’inventaire des monuments historiques comme chapelle du 15ème siècle.
A l’extérieur, à noter le portail sud-ouest du 15ème siècle et la fenêtre ogivale à meneaux flamboyants.
A l’intérieur, très belle charpente en bois du 15ème siècle, intéressantes statues des 16ème, 17ème et 18ème siècles en pierre ou bois polychrome et ex-voto du 18ème siècle. La chapelle latérale s’orne d’une rosace de style gothique flamboyant.
Sur la placette, le calvaire comporte une croix classée du 15ème siècle. Elle porte des protubérances qui évoquent les grandes épidémies de peste du 14ème siècle.
A l’origine, cette chapelle marquait le cœur du petit village de Penchâteau, certainement le plus oriental des villages de la presqu’île. Grandement modifié et agrandi à partir du 19ème siècle avec l’arrivée des bains de mer et la construction de nombreux chalets, il garde encore quelques traces de son ancienneté.
7 la pointe de Penchâteau et la Côte sauvage
De la pointe de Penchâteau à la Baie du Scall, la Grande Côte vous invite à la rencontre d'un espace naturel et protégé, où vous découvrirez ses baies, ses grottes et ses criques sauvages. Le sentier des douaniers qui borde la falaise, vous offre la possibilité d'une balade au coeur de ce magnifique paysage côtier toujours changeant, selon le rythme des marées. Laissez-vous envahir par une sensation de liberté et prenez le temps d'explorer l'une ou l'autre des 23 grottes granitiques qui longent la côte, curieusement sculptées par les embruns.
8 La grotte des Korrigans
Les amateurs de pittoresque pourront circuler, à marée basse, au pied et le long des escarpements, sur la grève humide.
Vingt-trois grottes façonnées par l’érosion longent la côte, quelques unes de forme curieuse, comme Le Rocher des « Corbeaux » près de Pierre Plate qui représente une énorme masse granitique entourée par la mer à chaque marée.
De toutes les grottes, la plus célèbre reste celle des « Korrigans ». Depuis qu’on y a ouvert une fente latérale, elle est accessible par son escalier aux degrés espacés. Avant qu’on y eut percé le passage de sécurité, de célèbres personnages en vacances faillirent y rester bloqués lors d’un pique-nique. Ils avaient oublié que la marée montait.
Selon la légende, cette grotte était fréquentée par les korrigans, petits êtres noirs et vifs, se livrant la nuit à de mystérieuses occupations. Ils s’asseyaient parfois au foyer des gens du voisinage, rendaient des services ou se vengeaient malicieusement des tours qu’on leur jouait. Sur une parole, la paroi magique de la grotte s’ouvrait et laissait voir d’éblouissants trésors. Il aurait existé au fond de cette grotte, un conduit souterrain se prolongeant jusqu’à Guérande et dans lequel le Korrigan faisait disparaître les personnes assez téméraires pour oser pénétrer dans son domaine.
9 L'église Saint-Guénolé et sa tour
L'église Saint-Guénolé, de pur style gothique breton, et son imposante tour lanterne domine les marais salants. L'intérieur vous permettra de découvrir de véritables œuvres d'art dont la fameuse statue de Notre Dame du Précieux Sang, trônant à gauche du choeur, ou encore les vitraux relatant les faits marquants de l'histoire religieuse de Batz-sur-Mer.

La tour qui surplombe la Presqu'île de Guérande fût construite au 17e siècle. Du haut de ses 56m, elle offre une vue imprenable sur l'océan et les marais salants.
A Batz-sur-Mer, la Tour de l'église Saint-Guénolé offre le plus beau panorama de la région ! La terrasse à balustre est accessible par un escalier intérieur à vis de 184 marches. Par temps clair, on peut voir jusqu'à Noirmoutier et Belle-Ile-en-Mer.
Official website of tourism in Brittany